Economie

Doing Business 2019 : Des avancées significatives pour le Togo

Publié le mercredi 7 novembre 2018, par Leader

Le Togo se distingue comme le meilleur élève en Afrique en termes de nombre de places gagnées avec un bond spectaculaire de 19 places dans le Doing Business 2019 placé sous le thème << Formation pour mieux réformer >>. C’est l’information qui découle d’une rencontre entre la Cellule Climat des Affaires (CAC) et les professionnels des médias, ce lundi 05 Novembre à Lomé.
Les actes et actions du gouvernement pour faire du Togo un pays émergent font parler d’eux, en témoigne le rapport Doing Business 2019 de la Banque Mondiale qui salue la progression enregistrée par le Togo qui quitte d’un coup la 156ème place pour la 137ème place en 2018 soit un bond de 19 places.
Dans la dizaine de réformes réalisées entre Juin 2017 et Mai 2018, six (6) incateurs sont au vert avec des progressions significatives à savoir, la Création d’entreprise (47 places gagnées) ; Obtention d’un permis de construire (40 places gagnées) ; Raccordement à l’électricité (37 places gagnées) ; Transfert de propriété (55 places gagnées) ; Paiement des taxes et impôts (01 place gagnée) ; Exécution des contrats (06 places gagnées).
La réduction du capital minimum, la recherche du nom de l’entreprise, la suppression des droits d’enregistrement et le paiement direct des frais au guichet unique sont les réformes validées en matière de Création d’entreprises.
La progression en obtention d’un permis de construire découle de la mise en place d’une assurance décennale et une assurance en renforcement du contrôle de la qualité avant et après la construction et la réduction du coût d’obtention d’un permis de construire.
Le raccordement à l’électricité a connu des avancées grâce à l’amélioration de la surveillance et la réglementation des pannes ainsi que la réduction des frais de raccordement pour le dépôt de garantie pour une nouvelle connexion.
La réduction du délai de transfert de propriété, le scan avec de la majorité des titres fonciers, la création d’un bureau des transferts de propriété, l’accès libre à tous les citoyens aux informations sur les plans cadastraux et la propriété des titres fonciers ont marqué le Transfert de propriété.
Quand au paiement des taxes et impôts, on note la télé-déclaration des impôts sur sociétés et de la taxe sur la valeur ajoutée et aussi la réduction du taux d’impôt sur les sociétés.
Pour clôturer les indicateurs, l’exécution de contrat a connu comme réforme, la ratification d’une loi réglementant tous les aspects de la méditation en tant que mécanisme alternatif de résolution des conflits.
<< Ces résultats sont le fruit d’un travail collectif et traduisent les efforts du gouvernement qui est résolument engagé dans un processus profond de transformation de l’économie >>, a laissé entendre Sandra Johnson, Coordonnateur National de la Cellule Climat des Affaires au Togo.
Le Togo 137ème, représente ainsi la quatrième (4ème) économie la plus attractive de l’espace CEDEAO et le deuxième (2ème) économie de l’espace UEMOA devant, le Bénin (153ème), le Burkina Faso (151ème) et le Sénégal (141ème).
Dans le Top 10 des pays du monde les plus réformateurs, outre le Togo, on retrouve d’autres pays subsaharienne tels que le Kenya, la Côte d’Ivoire et le Rwanda.
Ces résultats donnent le tonus au gouvernement qui réaffirme la ferme volonté de maintenir le cap des réformes pour répondre aux sollicitations des populations.
Doing Business 2019 enregistre un nombre record de 314 réformes mises en œuvre dans 128 économies, avec un total de 107 réformes. l’Afrique subsaharienne bat son propre record pour la 3ème années consécutives.
Le projet Doing Business mesure la réglementation des affaires et son application effective dans 190 économies.

Charlespi Yao Yao