Politique Togo/Crise sociopolitique

La CRDR trouve la porte de sortie

Publié le dimanche 27 mai 2018, par Leader

« Réconciliation avec soi-même et envers les autres » est le thème central d’une conférence débat animée ce samedi 26 mai 2018 par la Commission de Réflexion pour le Dialogue et la Réconciliation (CRDR) à Lomé.
Autorités traditionnelles et religieuses ainsi que qu’un parterre d’invités parmi lesquels les journalistes ont pris part à cette rencontre qui a débouché sur une proposition de sortie de crise pour le Togo.
La CRDR étant une association apolitique créée en décembre 2017, ses interventions par rapport à la situation sociopolitique au Togo se sont inscrites dans une dynamique beaucoup plus spirituelle : « d’où viennent les conflits et d’où viennent les luttes parmi nous ? N’est-ce pas de nos passions qui combattent dans nos différents membres : comme dans nos partis, nos services, nos familles ?, etc. » Jacques 4v1-3.
Dans cet état d’esprit, « vivez dans l’amour. Si nous vivons dans l’amour, nous pourrons alors supporter les fardeaux des uns et des autres », a estimé le prophète Ayao Tengué, président de la Commission de Réflexion pour le Dialogue et la Réconciliation (CRDR). Et de poursuivre : « Nous devons rompre avec le mal car ce dernier vient de l’ennemi. Nous pouvons venir à bout de ce phénomène par l’aide du Créateur. »
Dans la présentation de la CRDR par Alotey, il ressort que l’association s’occupe essentiellement des questions liées aux processus électoraux, à la réconciliation et au pardon. Préalablement, M. Lawson, également membre de l’association, a rappelé dans son mot de bienvenue, le bien-fondé de converger les actions des bonnes volontés pour asseoir un véritable esprit de paix et de vivre ensemble.
Il en est de même dans la présentation du thème « Réconciliation avec soi-même et envers les autres » par Père André Ayissou. Il a accentué sa communication sur les dix commandements de Dieu pour en appeler à la paix et à la réconciliation ; un avis partagé également par les autres intervenants dont professeur Lazard.
De façon globale, la CRDR, au travers de ces membres, convient les Togolais à ne pas « juger, mais apporter la paix dans la famille, laisser nos jugements à Dieu, le seul habilité à juger les vivants et les morts. »
Au demeurant, les questions et apports du public ont enrichi les débats et apporté plus de lumière au thème ayant fait l’objet de la rencontre.
L’autre partie de proposition de sortie de crise consiste à soutenir qu’« une femme prendra la tête du gouvernement togolais ; ce qui débouchera sur une véritable sortie de crise », à en croire le prophète Ayao Tengué, président de la CRDR.