Economie

Togo/ Coup de pousse de la CCIT aux opérateurs économiques pour booster le secteur

Publié le lundi 30 juillet 2018, par Leader

Sous le parrainage du Ministère du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé, la Chambre du Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT) a inauguré ce jeudi 26 juillet 2018 à Lomé dans le quartier Togo 2000, cinquante-cinq (55) kiosques à usage commercial au profit des opérateurs économiques.
Ce projet qui vise la déconcentration des activités économiques et la dynamisation des zones peri-urbaines, est une vision du gouvernement à implémenter de meilleures actions en vue de l’assainissement et l’amélioration du climat des affaires au Togo.

Les kiosques proposés aux opérateurs économiques sont de plusieurs dimensions, 2m², 4m², 8m², 10m² et 12m² pour un prix compris entre 5000 FCFA et 50 000 FCFA sans un dépôt préalable de caution par lesdits opérateurs.
Chaque kiosque est réalisé en tôle galvanisé, d’épaisseur de 1,5 millimètres, assemblé par boulonnage et vis. La structure est composée de plancher, d’une toiture, des poteaux, des façades en panneaux sandwich, d’une porte en aluminium, des fenêtres à volets pivotants en acier galvanisé. Ils sont entièrement autonomes avec des kits comportant des plaques solaires, des batteries, des ampoules LED et des prises.

Ce nouveau coup de pousse de la CCIT à l’endroit des micros et petits opérateurs témoignage de la mission de ladite institution à accompagner tout opérateur économique qui cherche à prospérer.

"Ce n’était pas gagné d’avance et, certains nous ont peut-être trouvés insensés de tenir contre vents et marées à réaliser un tel projet", a laissé entendre Germain Essohouna MEBA, président de la CCIT.

Ce projet d’installation a reçu l’adhésion de la population qui pour une offre de 55 kiosques a connu 1500 postulants.
L’ambition de la CCIT est d’arriver à quadriller toute la capitale de même que l’intérieur du pays.
Adwlato et Kara sont aussi entrain de bénéficier dudit projet.

Pour Bernadette Légzim-Balouki, ministre du commerce et de la promotion du secteur privé, "Cette ingéniosité à allier la beauté de nos rues et les affaires constitue un des moyens attractifs de faire rayonner l’image du secteur privé et aussi, stimuler la consommation au niveau national".

Le président de la CCIT a, pour sa part, ajouté : "Nous continuerons d’entreprendre encore, et encore...pour le plus grand bien de notre secteur privé qui ne demande qu’à être soutenu afin de jouer pleinement son rôle de moteur de la croissance".

Pour rappel, au nombre des initiatives à l’endroit du secteur privé, la CCIT a organisé en décembre 2017, une grande quinzaine commerciale à Adéticopé.
Prochainement, la 1ère édition de la quinzaine commerciale des vacances ouvrira ses portes à Baguida du 05 au 20 septembre 2018 sur le site du Monument , tout ceci pour booster l’économie, ladite économie qui depuis environ 1 an, est mise à mal par des manifestations politiques.

Dans un rapport, la Banque Africaine de Développement (BAD), prévient sur les risques que représentent les manifestations de rue sur l’économie.

Après la toute première série de manifestations organisées par l’opposition en août 2017, les autorités togolaises avaient en effet annoncé une perte financière estimée quotidiennement à 1,5 milliard de francs CFA. Conscient de cet état de chose, le gouvernement s’est résolument engagé pour trouver une solution et finir avec cette crise qui secoue le pays.

KPOWOADAN Yao